BEAUCOURT.COM SITE OFFICIEL

aventure.gif (3867 octets)
rev.gif (11271 octets)


AVENTURE JAPY

 



FREDERIC LE NOVATEUR


Au milieu du XVIIIème siècle, Beaucourt n'est qu'un village de 200 habitants, paysans pour la plupart, et artisans. L'un deux, Jacques Japy, est charron, maréchal-ferrant, serrurier. Constatant la vive intelligence de son seconds fils, Frédéric, il l'envoie en Suisse apprendre le métier d'horloger. Frédéric devient alors l'un des meilleurs ouvriers du Locle et son patron, Abram Louis Perreley lui prédit un brillant avenir. Le brave maître ouvrier ne pouvait toutefois deviner le rôle primordial qu'allaient jouer  Frédéric Japy et Beaucourt dans le développement de l'industrie horlogère dans le Pays de Montbéliard.

Au bout de trois ans que dura son apprentissage, Frédéric revint à Beaucourt. Le jeune homme, car il n'a que 23 ans, n'a pas perdu son temps. En Suisse, Frédéric s'était aperçu que la fabrication des pièces d'horlogerie se faisait presque entièrement à la main ; la rencontre d'un mécanicien du Locle, Jeanneret-Gris, lui permit de concevoir des machines, actionnées par bras d'homme, qui allaient transformer complètement les procédés de fabrication.

En 1773, Frédéric épouse Catherine Marguerite Amstutz, une fille de fermier. Sur les insistances de son épouse, Frédéric installe son atelier dans la ferme de son beau-père, à « La Grange-la-Dame », près de Montbéliard. Mais il se heurte bientôt à l'hostilité de la chonffe montbéliardaise des horlogers.

On comprend mieux leur hostilité lorsqu'on sait qu'un artisan horloger produit 24 embauches par an alors que Frédéric, grâce à ses machines, en fabriquait 40 000 ! Frédéric revint alors dans son village natal, pour en 1777, installer la première fabrique mondiale de pièces d'horlogerie exécutées à la machine par une main d'œuvre qualifiée. La grande aventure de ce qui allait devenir l'empire Japy pouvait alors commencer.



L'IRRESISTIBLE EXPANSION


Lorsqu'en 1777 Frédéric Japy ouvre la première fabrique d'ébauches de montres, il recrute 50 apprentis et leur apprend à se servir des machines. Pour la première fois, des ébauches de montres sont fabriquées par des ouvriers non qualifiés.


L'organisation du travail, dans un lieu unique et avec une forme révolutionnaire de division du travail,

Suite