centre-ville-tram31.jpg (55842 octets)

Le Tramway beaucourtois ou Tramway de Beaucourt est un ancien tramway située à Beaucourt dans le Territoire de Belfort qui fut en service entre1904 et 1940.

À Beaucourt, le train arrive le 29 juin 1868, cependant la gare de Beaucourt-Dasle est distante de plus de 2 kilomètres de l'agglomération beaucourtoise, comptant déjà près de 5 000 habitants et bénéficiant d'une activité industrielle avec les usines Japy Frères. Afin d'améliorer l'accessibilité de la ville, une ligne de tramway de 3,9 km est construite en 1904. Exploité par la Société du tramway beaucourtois, elle est à voie métrique et électrifiée en courant continu avec une tension de 550 V.

La ligne prend son origine à la gare de Beaucourt-Dasle, département du Doubs. Son tracé emprunte l'accotement de la route qui joint Dasle àDampierre-les-Bois, entre à Beaucourt, Territoire de Belfort, par le Chemin de la gare puis suit la rue de Dampierre jusqu'à la place de la République, place centrale à l'époque, remonte la rue de Saint-Dizier, puis la rue Courbot, la rue Frédéric Japy et a son terminus au carrefour avec la rue de Vandoncourt.

Pratiquement 100 000 voyageurs montent ou descendent annuellement en gare de Beaucourt-Dasle. Pour pouvoir assurer la correspondance avec les trains du P.L.M., onze trains de voyageurs sont mis en marche quotidiennement dans chaque sens, entre 4 h 00 et 23 h 00. Avec les quatre paires de trains de marchandises quotidiens, la ligne est fréquentée par trente convois tous les jours. Le service exige un personnel important, à savoir troiswattmans, trois receveurs, quatre cantonniers pour le service de la voie, un électricien, une aide à la station électrique, et un directeur.

tramway-rue.jpg (59185 octets)

Le matériel roulant, limité à 20 km/h, est composé de deux automotrices voyageurs, une remorque voyageurs, trois automotrices marchandises, deux wagons plats et une remorque pour transporter le courrier et les bagages des voyageurs, appelée Choucarde par les Beaucourtois.

En 1905, le tarif à l'aller-simple est de 0,25 francs, et le transport d'un colis de moins de dix kilos coûte le même prix. Plus tard, des abonnements à tarif réduit sont instaurés à l'intention des jeunes Beaucourtois se rendant à l'école pratique de Montbéliard. L'intensification du trafic provoque des problèmes de fonctionnement. Des accidents dans la descente rapide de la mairie et de la rue Courbot sont à déplorer. En 1912, à la suite d'un déraillement, un tramway s'écrase sur les escaliers de la mairie. Il y a des victimes. À la suite de cet accident, le trafic voyageurs est limité au tronçon Gare - rue de Saint-Dizier.

centre-tram-32.jpg (66834 octets)

En 1920, les premiers autocars arrivent à Beaucourt, mais le service voyageurs ne cesse qu'en 1937, un an avant la fermeture de la ligne Montbéliard - Morvillars en date du5 décembre 19381. Quant au service marchandises, il se poursuit jusqu'en 1940, quand les établissements Japy Frères font l'acquisition de tracteurs et camions pour le transport de leurs marchandises. C'est le 3 juin 1940 que le dernier tramway rentre au dépôt, décoré à l'avant d'une grande couronne de feuillage portant cette inscription : Au tramway de Beaucourt, tous nos regrets.

traway-rue-Frederic.jpg (64917 octets)

tramway-centre.jpg (80201 octets)

traway-centre2.jpg (69111 octets)

tram-usine31.jpg (87179 octets)

tramway-centre-3.jpg (61731 octets)

tramway-centre-5.jpg (53435 octets)

tram-centre32.jpg (89157 octets)

Historique
Mise en service 1904
Fermeture 1940
Caractéristiques techniques
Longueur 3 9 km
Écartement Voie métrique (1,000 m)
Électrification 550 V cc
Nombre de voies Voie unique
Trafic
Propriétaire Société du tramway beaucourtois S.A.
Trafic mixte (Voie ferrée d'intérêt local)